La paroisse Ste Famille de la Garnache en vidéo

La paroisse Ste Famille de la Garnache en vidéo

La paroisse en vidéo 

Cette semaine nous nous rendons dans le Nord Ouest de la Vendée, à La Garnache, pour y retrouver le père Grégoire Cieutat. Dans notre entretien il nous parle de la vie paroissiale, des projets de formation et évangélisation, de l’Histoire de la Garnache avec St Louis-Marie Grignion de Montfort et… de la veuze !

Interview : Anne Detter Réalisation / Montage : Foulques O’Mahony Musique : Soft Beat – ComaStudio

800 ans de la crèche

800 ans de la crèche

800 ANS DE LA CRECHE

L’émotion de voir Dieu qui se fait petit…

La crèche suscite autant d’émerveillement et d’émotion parce qu’elle manifeste «la tendresse de Dieu» qui «s’abaisse à notre petitesse », il se fait pauvre, en nous invitant à le suivre sur le chemin de l’humilité pour «le rencontrer et le servir avec miséricorde dans les frères et sœurs les plus nécessiteux.»

Le pape François, dans sa lettre apostolique Admirabile Signum, nous explique la signification de la crèche de la façon suivante :

La crèche fait partie du processus doux et exigeant de la transmission de la foi. Dès l’enfance et ensuite à chaque âge de la vie, elle nous apprend à contempler Jésus, à ressentir l’amour de Dieu pour nous, à vivre et à croire que Dieu est avec nous et que nous sommes avec lui, tous fils et frères grâce à cet Enfant qui est Fils de Dieu et de la Vierge Marie. […] À l’école de saint François, ouvrons notre cœur à cette grâce simple et laissons surgir de l’émerveillement une humble prière : notre « merci » à Dieu qui a voulu tout partager avec nous afin de ne jamais nous laisser seuls.

CALENDRIER DE L'AVENT

CONCOURS "LA PLUS BELLE CRÈCHE"

Concours plus belle crèche

BÉNÉDICTION DE LA CRÈCHE

bénédiction de la crèche

CRÈCHE INTERACTIVE

BRICOLAGE CRÈCHE

bricolage crèche

HISTOIRE

CRÈCHE VIVANTE

crèche vivante

CONCOURS PHOTO

PRIER EN FAMILLE

prier en famille pour noel

MARCHÉS DE NOEL

LIVRES

LIVRET DE L'APEL

CALENDRIER DE L’AVENT

Calendrier de l’avent pour construire une crèche avec des personnages de la Bible et écouter leur histoire

– Tobia et l’étoile de Noël

Un calendrier de l’Avent pour construire une crèche avec des personnages de la Bible et écouter leur histoire.

Tobias est un jeune berger de Bethléem qui voit arriver une nouvelle étoile.

Il se demande ce que signifie cette apparition. Hakam, le sage du village, lui révèle que cette étoile annonce la venue du roi des juifs, qui doit naître à Bethléem.

Chaque jour, du 1er au 25 décembre, Hakam donne rendez-vous à Tobias pour lui raconter l’histoire d’une des personnes du peuple de la Bible qui attend cette venue du roi des juifs.

Tobia et l’étoile de Noël

Ce calendrier de l’Avent va permettre aux enfants :

  • Dans le cadre des 800 ans de la crèche, de construire durant l’Avent une crèche dans sa maison.
  • D’expliciter par le conte le sens chrétien de Noël.
  • A travers les 25 épisodes, de parcourir l’histoire de la Bible.
  • Cette proposition, en l’adaptant, peut aussi être vécue dans une classe ou dans un groupe de catéchèse.

Concrètement, chaque jour les enfants :

  • Découpent un personnage du calendrier de l’Avent et le posent dans la crèche.
  • Écoutent le conte qui correspond au personnage biblique placé dans la crèche.(Un QR code sur la première page du calendrier donne accès à une page internet où se trouvent les 25 podcasts du conte biblique.)

Pour en savoir plus :

VISIONNER LA VIDÉO

COMMANDER LE CALENDRIER

(1,50 € pièce)

Service Diocésain de Catéchèse et Catéchuménat

⇒catechese@diocese85.org

⇒ 02-51-44-15-27

CONCOURS DE LA PLUS BELLE CRÈCHE

Concours organisé par  L’APEL

Famille ou établissements, vous êtes invités à participer à la 8ème édition du concours de crèches.

Le but est de valoriser ce qu’elles représentent : La naissance de Jésus, l’amour, la famille et la fraternité, tout en récompensant la créativité.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter votre établissement scolaire.

BÉNÉDICTION DE LA CRÈCHE

« Le cœur de la crèche commence à battre quand, à Noël, nous y déposons le santon de l’Enfant Jésus. Dieu se présente ainsi, dans un enfant, pour être accueilli dans nos bras »

Pape François déc. 2019

Proposition  dans les paroisses : 

⇒ Proposer aux paroissiens de venir le jour de Noël avec le santon de l’enfant Jésus de leur crèche.

⇒ A la fin de l’homélie, chacun est invité à lever son santon pour que le prêtre puisse les bénir tous ensemble :

Dieu notre Père,


Tu as tant aimé les hommes que Tu nous as envoyé Ton Fils unique Jésus, né de la Vierge Marie, pour nous sauver et nous conduire à Toi. Nous Te prions afin qu’avec Ta bénédiction, ces figurines de Jésus qui est en train de venir parmi nous, soient dans nos maisons le signe de Ta présence et de Ton amour. Père bon, donne-nous Ta bénédiction, ainsi qu’à nos parents, à nos familles et à nos amis.
Ouvre notre cœur afin que nous sachions recevoir Jésus dans la joie, faire toujours ce qu’Il demande et Le voir dans tous ceux qui ont besoin de notre amour.
Nous te le demandons, au nom de Jésus Ton Fils bien aimé qui vient pour donner au monde la paix.
Il vit et règne dans les siècles des siècles.

Amen.

ACTIVITÉS MANUELLES AUTOUR DE LA CRÈCHE

Coloriage

Pliage

Coloriage en ligne

HISTOIRE

Explication de la crèche

La crèche de Noël nous donne à contempler la scène de la nativité de Jésus, qui a pris notre condition humaine en tout point, se faisant petit enfant dans la crèche, pauvre parmi les pauvres.

Elle nous permet de nous recueillir en famille, chaque jour durant le temps de l’Avent, et de méditer autour du grand mystère de l’incarnation.

La crèche appartient au monde des symboles : elle représente, d’une manière parfois naïve et d’autres fois de manière très recherchée, que Noël est une actualisation mystérieuse de la venue du Rédempteur dans nos vies. Pas seulement la vie des habitants de Bethléem il y a plus de deux mille ans, mais notre vie quotidienne aujourd’hui.

La crèche, un acte d’évangélisation à redécouvrir et revitaliser.

«Représenter l’événement de la naissance de Jésus, équivaut à annoncer le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu avec simplicité et joie », peut-on lire dans cette lettre. «La crèche, en effet, est comme un Évangile vivant, qui découle des pages de la Sainte Écriture», écrit François. Selon lui, en contemplant la scène de Noël, «nous sommes invités à nous mettre spirituellement en chemin, attirés par l’humilité de Celui qui s’est fait homme pour rencontrer chaque homme. Et, nous découvrons qu’Il nous aime jusqu’au point de s’unir à nous, pour que nous aussi nous puissions nous unir à Lui».

 

François d’Assise invente la crèche de Noël

C’est en effet François d’Assise qui créa la première crèche qui se trouve sous l’arbre de Noël. Voici donc cette belle histoire…

Nous sommes en 1223 et François se trouvait à Greccio, une ville de l’Italie. Il dit à l’un de ses amis, qui avait mis à la disposition des frères une grotte dans la montagne:

« Je veux célébrer Noël avec toi, cette année, dans la grotte. Tu y installeras une mangeoire pleine de foin. Fais venir un bœuf et un âne. Il faut que cela ressemble à la crèche où est né Jésus ».

Et tous les habitants de la ville vinrent entourer les frères et assister à la Messe de Minuit. Ils étaient si nombreux, avec leurs cierges et leurs lanternes, que le bois était éclairé comme en plein jour.

La Messe fut dite au-dessus de la mangeoire qui servait d’autel.

La légende raconte que tout à coup, l’ami de saint François vit un petit enfant étendu dans la mangeoire. Il avait l’air endormi… Et François s’approcha, prit l’enfant tendrement dans ses bras. Puis le petit bébé s’éveilla, sourit à François, caressa ses joues et saisit sa barbe dans ses petites mains !

Et cet ami comprit que Jésus avait semblé endormi dans le cœur des humains et que c’est François qui l’avait réveillé par sa parole et par ses exemples.

François, qui assistait le prêtre à l’autel en qualité de diacre, parla si bien à la foule de la naissance de Jésus et de ce que veut dire Noël que tous furent remplis d’une grande joie.

L’année suivante, les habitants de Greccio avaient raconté avec tant d’admiration les merveilles de cette belle nuit de Noël que, un peu partout, on se mit à reconstituer, dans des grottes ou des étables, la scène touchante de la naissance de Jésus.

Et c’est pourquoi maintenant, nous avons partout des crèches à Noël ; on dit même que le mot vient du nom de la ville de Greccio.

L’histoire de la crèche de Noël

La première crèche

Alors que les premières représentations de la nativité de Jésus datent du IIIe siècle (fresques et bas-reliefs), c’est seulement lors de la nuit de Noël de l’an 1223, que saint François d’Assise crée la toute première crèche de Noël. Il invente alors une crèche vivante, composée d’acteurs mettant en scène le récit biblique de la naissance de Jésus. 

À la suite de cela, les crèches vivantes de Noël se développent en Europe, sous la théologie des Jésuites et des Franciscains, qui utilisent ce moyen comme support au catéchisme,  notamment auprès des populations analphabètes. Des crèches utilisant de grandes figurines en terre ou en bois font également leur apparition à la fin du XIIIe siècle.

Puis vint des tensions lors de la réforme, ou de la révolution et la tradition des crèches vivantes fut abandonnées dans de nombreuse régions. 

Ne pouvant se résoudre à ne plus se recueillir devant les si populaires Crèches de leurs églises, les fidèles s’attachèrent à les reproduire dans des dimensions très réduites, presque des miniatures adaptées à leurs humbles maisons et au temps de la persécution : les personnages furent modelés très souvent avec de la mie de pain, puis avec de la glaise. 

En Provence, ces « petits saints »  (par opposition aux grandes statues des saints des églises) furent nommés « santouns », et c’est l’origine de notre mot français « santon ».

Par la suite l’usage demeura de faire la Crèche dans les maisons : un usage qui se développa et devint quasi général au cours du XIXe siècle.

santon crèche de noël

CRÈCHE VIVANTE

Crèche vivante sur les marchés avec invitation à venir à la messe de Noël

  • Pourquoi une crèche vivante ?

La crèche vivante est une crèche animée par les plus jeunes.

Cela peut avoir lieu, sur le marché de Noël en extérieur, ou en guise de veillée avant la messe de Noël.

Des répétitions, qui peuvent être nécessaires, permettent aussi aux enfants de se préparer dans leur cœur à cette nuit sainte.

  • Que fait-on lors de la crèche vivante ?

De nombreux rôles sont possibles. Chacun peut y trouver ce qui lui convient le mieux.

  • Chanteur : une chorale est formée pour animer. Aucun niveau de chant n’est demandé pour venir chanter.
  • Musiciens : les enfants musiciens peuvent venir avec leur instrument pour accompagner la chorale.
  • Lecteurs : ils s’entrainent à lire leur texte à haute voix, avec un micro pendant que les autres enfants miment.
  • Personnages : la plupart des personnages miment en silence pour faire ressentir les émotions que leur personnage a pu avoir, certains ont un peu de texte à dire
  • Encadrant : rôle destiné aux plus grands (minimum 16 ans), les encadrants sont là pour accompagner les plus jeunes.

CONCOURS PHOTO

Pour l’occasion des 800 ans de la crèche nous vous proposons un concours photo.

Tout le monde peut participer avec une demande particulière pour chaque catégorie :

 

  • Pour les adultes, une photographie d’une crèche vendéenne

 

 

  • Pour les enfants, une photo d’une crèche familiale.

 

Concours photos pour les enfants

 

  • Pour les paroisses, une photo d’une crèche vivante.

 

Les plus belles photos seront exposées et le gagnant de chaque catégorie aura un lot. 

PRIER EN FAMILLE

Prière pour préparer Noël en famille

Voici en 9 jours des pistes de méditation pour préparer Noël en famille. Chaque jour se préparer en cheminant vers le jour de la Nativité.

Ce texte peut être imprimé et donné au milieu de l’Avent pour que chacun puisse prier.

  • Faire silence dans son cœur
  • Dire un « Je vous salue Marie »
  • Rendre grâce/Remercier pour ce que le Seigneur nous donne de vivre
  • Lire la méditation du jour
  • Confier ses intentions, ce qui pèse sur notre cœur
  • Chanter un chant de Noël
DateJourMéditation
17 décembre1

Alléluia, Alléluia

Viens, sagesse du Très-Haut !
Toi qui régis l’univers avec force et douceur,
enseigne-nous le chemin de vérité.

18 décembre2

Alléluia, Alléluia.

Viens, Chef de ton peuple Israël !
Toi qui as donné la Loi sur la montagne,
délivre-nous par la vigueur de ton bras.

19 décembre3

Alléluia, Alléluia.

« Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle ». (Lc 1, 22)

20 décembre4

Alléluia. Alléluia.
Voici la servante du Seigneur ;

Que tout m’advienne selon ta parole. (Lc 1, 38)

21 décembre5Alléluia, Alléluia.
Viens, Emmanuel, notre Législateur et notre Roi !
Sauve-nous, Seigneur notre Dieu.
22 décembre6Alléluia, Alléluia.
Viens, Roi de l’univers, pierre angulaire de l’Église !
À l’homme que tu as pétri de la terre viens apporter le salut.
23 décembre7Alléluia, Alléluia.
Viens, Espérance des nations, Sauveur de tous les peuples!
Viens sauver ce qui était perdu.
24 décembre8Alléluia, Alléluia.
Viens, Soleil levant, splendeur de justice et lumière éternelle !
Illumine ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort.
25 décembre9Alléluia. Alléluia.
Je vous annonce une grande joie : Aujourd’hui vous est né un Sauveur
qui est le Christ, le Seigneur !(cf. Lc 2, 10-11)

MARCHÉS DE NOËL

Tous les marchés de noël de Vendée

Les marchés de noël autour de Luçon

Les marchés de noël autour de Challans

Les marchés de noël autour de Montaigu

Les marchés de noël autour des Herbiers

Les marchés de noël autour de Fontenay le Comte

Les marchés de noël autour de la Roche sur Yon

Les marchés de noël autour des Sables d'Olonne

LIVRES

Mon parcours d'avent au féminin

« Mon parcours d’Avent au féminin »

De Mathilde Hallot-Charmasson

Ed de l’Emmanuel 

11.90€

 

« Beaux récits de Noël de l’histoire de France »

 De Gabriel Privat

Ed Plein Vent 

18.90€

 

les contes du père Anselme

« Les contes du Père Anselme. »

D’Alain Quilici

Ed du Carmel

15€

 

Il etait une foi,

santons en choeur !

De Levivier Juliette

Ed Béatitudes

19,50 €

le crèche des santons

«Il était une fois,

la crèche et les santons »

De Julie Levivier

Ed  Béatitudes

19,50 €

Kerygma : des « petites pousses » pour nos paroisses

Kerygma : des « petites pousses » pour nos paroisses

La démarche de l’Eglise en France au coeur de l’évangélisation 

« Kerygma » : derrière ce nom se trouve une démarche initiée par l’Eglise en France pour réfléchir et trouver de nouveaux chemins pour l’annonce du Christ. Après plus d’une année de réflexion en diocèse, un rassemblement national à Lourdes vient de se dérouler, du 20 au 23 octobre, avec plus de 2 500 personnes, dont une délégation de Vendéens. Parmi eux, Xavier Mousset, du service diocésain de catéchèse et du catéchuménat.

Le groupe des Vendéens présents à Lourdes
du 20 au 23 octobre 2023

Quel est l’objectif de la démarche Kerygma ?

Kerygma est une démarche initiée par l’Eglise en France dans la dynamique du Directoire pour la Catéchèse (DpC) paru en mars 2020. Ce DpC place la catéchèse dans le grand mouvement de l’Evangélisation. D’ailleurs, durant le pontificat de Benoît XVI, la responsabilité de la catéchèse est passée de la Congrégation pour le Clergé au Dicastère pour l’Evangélisation.

Ce changement paraît bien loin de ce que vivent les groupes de catéchèse dans nos paroisses. Mais, acceptons de regarder ce que ce signe nous dit : La catéchèse, qui sert la rencontre avec le Christ, est un des moyens de l’Eglise pour annoncer l’Evangile. Cela est bien visible dans les groupes : Pour beaucoup d’enfants, le temps de catéchèse est le seul temps de rencontre avec le Christ. Les catéchistes invitent patiemment, paisiblement, inlassablement… à cette rencontre du Christ.

« Aujourd’hui, la catéchèse connaît un temps de mutation. Elle s’interroge face à la diminution parfois massive des enfants et des jeunes inscrits, (…). D’un autre côté, elle accueille plus de 6000 adolescents et adultes Catéchumènes. (…) Le conseil pour la catéchèse et le catéchuménat initie une démarche appelée ‘Kerygma’. Le conseil veut ainsi travailler le lien entre catéchèse, évangélisation, mission et aider à situer la place des services de catéchèse et de catéchuménat en France dans la nouvelle étape de l’évangélisation »

Pauline Dawance et P. Christophe Sperissen, SNCC, vidéo de lancement de la démarche Kerygma

Que ressort-il de ce rassemblement ? Comment cela va-t-il se décliner concrètement dans le diocèse ?

Ce rassemblement de Lourdes du 20 au 23 octobre a été d’une richesse extraordinaire pour rendre le Kérygme vivant. Nous avons eu d’abord des magnifiques temps de ressourcement. Pour annoncer le coeur de la foi, il nous faut tout d’abord nous laisser évangéliser. En plus des célébrations eucharistiques quotidiennes, nous avons vécu deux veillées liturgiques et spirituelles.

Le vendredi soir, la liturgie d’ouverture était un temps baptismal qui invitait chacun à s’appuyer sur le rocher qui est le Christ, rocher source d’où coule l’eau du Baptême. Le samedi, c’est en suivant un itinéraire dans l’Evangile de St Jean que nous avons été invités à retrouver la lumière que le Christ nous apporte. Une lumière qui s’est prolongée par l’adoration eucharistique et la proposition du sacrement de réconciliation. Beaucoup de très beaux signes parlants ont été mis en oeuvre par le SNCC pour aider les participants à rentrer dans ces itinéraires spirituels des veillées.

Il faut ajouter l’intervention le dimanche matin de l’évêque d’Ajaccio que le Pape François vient de créer cardinal. Avec de très belles images, le cardinal Bustillo a invité chacun à vivre en ‘disciples-missionnaires’. En conclusion, il notait 5 défis : humaniser le chemin pour la Bonne Nouvelle ; proposer la voie de la gratuité ; retrouver l’authenticité ; transmettre notre Espérance ; l’urgence de l’intériorité.

Ce rassemblement Kerygma était aussi l’occasion de se retrouver dans 50 ateliers de réflexion sur les moyens de développer le Kérygme dans nos pastorales. Un lieu ‘Pépinière’ regroupait toutes les « petites pousses » de l’évangélisation, partagées au préalable dans les diocèses. Toutes ces richesses seront bientôt disponibles sur un site pour favoriser la mutualisation et la recherche, dans l’annonce de la foi au sein des paroisses et des mouvements.

Propos recueillis par Anne Detter-Leveugle

Extrait du reportage pour Catholiques en Vendée n°223 – Novembre 2023

Retrouvez l’entretien complet dans le magazine en vous abonnant ici

[et_social_follow icon_style= »slide » icon_shape= »rounded » icons_location= »top » col_number= »auto » counts= »true » counts_num= »0″ total= »true » outer_color= »dark » network_names= »true »]

Rencontre des confirmands 

Rencontre des confirmands 

Ecole de prière 2023

Rencontre des confirmands

Samedi 6 mai, 46 personnes se sont retrouvées au centre spirituel de Chaillé les Marais pour un temps de préparation diocésain à la confirmation, en présence de notre évêque. L’occasion d’échanger sur l’Esprit qui nous pousse à répondre à l’appel de Dieu. Il y avait 26 confirmands, 20 personnes (marraine, parrain ou accompagnateur des candidats) et l’équipe diocésaine.

Mgr Jacolin est reparti de la Genèse pour rappeler que « l’envoi de l’Esprit nous introduit à la sainteté, un désir naturel de la création de Dieu. Nous sommes faits pour rencontrer Dieu ». « La foi, c’est répondre à l’appel de Dieu et accepter sa promesse, il s’agit de rétablir cette confiance dans le cœur de l’homme, réveiller ce désir naturel de Dieu, qui se fait homme pour rejoindre notre condition humaine », a dit l’évêque aux confirmands.

La confirmation des adultes se déroulera le samedi 27 mai en l’église Notre Dame de Fontenay le Comte, lors des Vigiles de la fête de la Pentecôte. 

.